Comme chaque année, le 28 janvier est l’occasion de rappeler à toutes et tous les enjeux autour des données personnelles. En effet, en tant qu’usager d’internet, nous laissons de nombreuses traces volontaires ou involontaires sur ce que nous aimons, faisons, achetons… Infos que les entreprises du web se précipitent d’analyser et de revendre à des fins publicitaires, entres autres. Alors que faire ?

Quelques précautions simples pour protéger ses données personnelles !

On ne va pas vous le cacher, protéger sa vie privée sur internet impose une série de choix et de paramétrages de votre part sur vos différents appareils. Hé oui ! c’est quand même plus facile pour les entreprises que vous donniez votre accord par défaut, voire que vous ne sachiez rien de ce qu’ils font de vos données, plutôt que de vous le demander : vous risqueriez de refuser !

En résumé, à vous de jouer ! Pour cela, il existe de nombreux sites sur lesquels vous appuyer pour vous informer vis-à-vis des données personnelles et leur traitement. Nous vous avons sélectionné quelques supports intéressants suivis de recommandations pour vous protéger au mieux :

  • La Commission Nationale Informatique et Libertés (CNIL) fourmille de multiples conseils pour connaître et exercer ses droits d’usager. Droit d’opposition, droit d’accès…, pas toujours simple de se repérer. Voici donc un article pour y voir plus clair !
  • Un site web Me and my shadows pour mieux comprendre et identifier les traces numériques laissées au quotidien par nos différents outils. Le tout est accompagné de conseils pour limiter ses empreintes voire y remédier de manière radicale 🙂

Parmi les gestes simples, nous ne saurons que trop vous conseiller de :

  • vous autoriser une heure ou deux, au calme, pour vous y pencher sérieusement en commençant par faire le tri sur les services que vous utilisez vraiment et les « autres » qui stagnent sur vos différents appareils (smartphones, tablettes, ordinateurs…). Ou encore ceux installés amoureusement par vos enfants dans votre dos…
  • installer d’autres navigateurs internet que ceux déjà installés sur vos ordinateurs et téléphones. Ce sont des logiciels propriétaires ayant une vision « personnelle » des données qu’ils récoltent ! Ils sont détenus par l’entreprise qui fournit le système d’exploitation avec lequel fonctionne votre appareil (Mac/iOS > Safari, Windows > Edge, ou anciennement Internet explorer, Android > Google Chrome). Privilégier des logiciels libres comme Mozilla Firefox ou QWANT plutôt que les géants du web !
  • Faire de même pour le magasin d’applications fourni par défaut avec Android : favorisez la version libre F-droid par exemple !
  • Utiliser des moteurs de recherche plus respectueux de votre vie privée et celle de vos enfants : Qwant et sa version pour les plus jeunes Qwant Junior dont nous vous avons déjà parlé. Parmi nos favoris DuckduckGo ou encore Lilo pour la version sociale et environnementale !
  • Naviguer en mode privé pour limiter l’impact des cookies et autres traqueurs. Aussi très utile quand vous n’êtes pas sur un de vos appareils personnels et que vous ne voulez pas que votre navigateur enregistre vos mots de passes ou boite e-mail automatiquement « pour vous rendre service ».
  • Bloquer les publicités à l’aide de plugin comme uBlock Origin. Vous ne pourrez plus vous passer du confort de lecture sans ces encarts publicitaires !
  • Paramétrer l’accès des applications tierces à vos données sur les réseaux sociaux… Et pourquoi ne pas simplement vous lancer dans l’aventure du libre grâce à Framapshère (vs Facebook), Mastodon (vs Twitter) ou PeerTube (vs YouTube) ?

La liste n’est pas exhaustive, loin de là, mais ces quelques gestes vous permettront de retrouver une certaine sérénité sur internet !

Crédit photo : CNIL